Infrarouge Technologie Contrôle


Réaliser une cartographique des déperditions thermiques
grâce à la thermographie aérienne

MASE

Dans le contexte actuel de transition énergétique, l’amélioration de l’isolation des bâtiments est devenue un axe des politiques de développement durable des collectivités.

Pionner de la thermographie aérienne, la société ITC a développé avec ses partenaires le LNE et Pixair Survay des solutions fiables et performantes pour réaliser des cartes de déperdition des toitures des bâtiments à grande échelle.

Stéphane Gouttebessis

Directeur, ITC

La thermographie aérienne, comment ça marche ?

 Le principe est très simple : à l’aide d’une caméra thermique infrarouge embarquées  dans un avion, l’ensemble des températures des toits d’un territoire est mesurée.

Plus un toit est chaud, plus une partie significative de la chaleur produite par le chauffage de la maison est perdue à l’extérieur, gâchée.  

 Les cartes de déperditions thermiques des toitures permettent d’identifier sur l’ensemble d’un territoire les « passoires thermiques » !

Attention, les cartes thermiques doivent être interprétées par une personne formée pour que l’analyse soit pertinente.

 

 

Qu'est-ce que les déperditions thermiques ?

Les déperdition thermiques sont l 'ensemble des fuites calorifiques (déperditions de chaleur) détectées sur un bâtiment. Celles ci sont généralement concentrées sur la toiture et les façades d'un logement.

30% des déperditions d'un bâtiment non ou mal isolé s'effectuent par la toiture, 25% par les façades.

Lorsqu'un logement n'est pas ou mal isolé, ces déperditions sont importantes et entraînent une surconsommation d'énergie et des factures de chauffage élevées. Cette surconsommation produisant également des gaz à effet de serre qui contribuent au réchauffement climatique.