Avec une caméra ther­mique embar­quée dans un vecteur de vol (avion, héli­cop­tère, bal­lon), les tem­péra­tures de tous les toits du ter­ri­toire sont mesurées et analysées pour en déduire les classes de déperdi­tion ther­miques des toitures.


Le sur­vol a lieu en général un soir d’hiver afin de ne pas être gêné par le soleil et pour que les habi­ta­tions soient chauf­fées au maximum.


La mesure des tem­péra­tures est extrême­ment pré­cise, de l’ordre du dix­ième de degré. Les images ther­miques per­me­t­tent de dis­tinguer des détails de la taille d’une tuile !

Je souhaite être rap­pelé au plus vite

Nos presta­tions associées